Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 20:40
free music

Salut mes princes&princesses,

Il était une fois la villa Noailles sur les hauteurs de hyères. Construite autour de 1930 par Mallet-Stevens à la demande de Marie-Laure et Charles de noailles, mécènes aux idées larges. Il fallait être sacrément avant-gardiste car Mallet-Stevens leur propose une architecture qui sera très controversée : une succession de volumes, ajoutés au fur et à mesure des désidératas des propriétaires. 1800m², pour moi de total bonheur car cette villa abrite une piscine et ... un squash!!
Cette villa abrita des fêtes magnifiques, accueillit les plus hip des ses contemporains (Man Ray , Bunuel, & co), avant de partir en friche après guerre, puis enfin d'être rattrapée par les monuments historiques.

Du coup, aujourd'hui quand, et pour la 23ème fois, la villa héberge le festival de la mode et photographies de Hyères, c'est un petit woodstock version chic!

Le Festival se passe en grande partie du vendredi au dimanche, 3 jours pendant lesquels le défilé des 10 créateurs sélectionnés a lieu 3 fois, et les festivaliers font la navette entre la ville Noaillles, son architecture et sa pelouse...

Ben quoi, je vous montre la pelouse... oui enfin, mes pieds, mais ça on s'en fout, c'est les chaussures qui comptent (oulala, j'vous dis pas les jalouses que j'ai faites, hein
Punky, , et Garance?!!!)

....et le chapiteau des défilés sur la plage.


Samedi, en plus du défilé, la lauréate de l'année précédente, Sandra Backlund, présentait sa nouvelle collection.

C'est beau, c'est créatif, mais c'est de l'art ou du vêtement? Un vêtement a-t-il pour principale fonction d'être porté? Telle est la question que pose ce défilé, non?!

Et les candidats, ça donne quoi? Allons droit au but...

Titipon Chitsantisook, Thaïlande
Noir c'est noir, un très beau travail sur la matière, pour le premier de la liste, ça commençait bien!


Lucia sanchez
, Argentine
Là, moi, je n'adhère pas du tout à ce coté ethnique qui vampirise le style. A part, cette robe à bretelle de cuir que j'enfilerais bien!


Graham Tabor
, US
Une collection pour homme qui aurait pu être intéressante si on n'avait pas une sensation de déjà-vu... Mais intriguant tout de même. Tant de sérieux, ça en devenait rigolo en fait!


Miriam Lehle
, Allemagne
Wouhala! J'ai dû revoir les photos pour m'en souvenir, c'est dire si j'ai adhéré...


Matthew Cunnington
, UK
Oui, vous le savez tous, c'est le grand gagnant. Et ouii, c'était mon favori. Rien à dire, les coupes, les volumes, le tombé, tout y est... mais c'est clair, pas de grand risque dans la gestion de la couleur! Mais ces subtils décoletés sur la peau, troublants...


Isabelle Steger
, Autriche
Là, ce fut un grand moment! Une musique subtilement militaire mais fraiche, et pleine d'une forme d'humour, un choix de mannequins incroyable, plus comédien que porte manteau. Bref, un vrai parti pris, une création qui force le questionnement avec de belles coupes, franchement, c'était fort! Totale remise en question de la beauté, de l'âge... au profit de la personnalité.


Olivier Borde
, France
Ces hommes, croisement de mormons et de pirates, m'ont surtout marqués pour leur jolis minois. Oulala, jolis, très jolis ils étaient, j'en suis encore toute troublée....


Titi Kwan
, France
Private note : Désolée Pierre Jean, mais alors moi je n'ai pas du tout aimé, je n'ai pas compris la cohérence de cette collection!!


Stella Valentic & Julie Kéchichian
, France
Ca, c'est les petites françaises que l'émission la mode, la mode, la mode avait suivi plusieurs semaines. Dommage pour ces miss créatrices, qui ont fait une collection ou plutôt la collection qu'on pourrait aimer porter en ce moment (du sarouel-carotte fut, de l'écossais, du bleu et noir, etc...), mais apparemment ce n'est pas suffisant pour repartir avec un prix.

Jean-Paul Lespignard
, Belgique
Bon ben là, je ne vous remet pas les photos, je les ai mise ici dans mon précédent post!

Et voilà!
C'est dimanche sous le soleil de fin de journée que les résultats sont suivis d'un cocktail sur la plage...


Où les lauréats, certainement épuisés, posent sous l'objectif des photographes...

Où les derniers interview ont lieu...
 
Ici, Scott alias
The Sartorialist avec Diane Pernet
 
Et  tout ce joli monde se retrouve pour une dernière fête à la villa sous un ciel de bulles, des oursins dans les mains, une coupe de champagne dans l'autre! La musique est à donf, la foule danse, la fête est partie.................
 

Et voilà Hyères, c'est fini pour moi. Je n'ai pas eu assez de temps pour bien vous faire découvrir la partie photo. Simplement, le prochain post sera dédié à un fantastique photographe exposé à la villa et membre du jury... Vous allez voir le maître!

A demain!

Partager cet article

Repost 0
Published by Material Girl - dans En vrac...Mmm Mmm Mmm
commenter cet article

commentaires

domino 01/05/2008 15:56

mouais à chaque fois je pense au beaux arts : créatif certes mais trop tiré par les cheveux.
faut que ça vive quand même à un moment un vêtement.

Pierre-Jean 30/04/2008 21:59

Comme m'a dis Géraldine, on a tous nos préférences, heureusement. Je comprends quand tu dis manque de cohérence dans sa collection, mais en même temps et en regardant tes photos, je me dis qu'elle se fait peut être dans la coupe des parties hautes des tenues. Suis-je cohérent ? Rires.

La fête du dimanche soir, hum hum, je serais bien venu, si je n'avais pas travaillé lundi, l'année prochaine, surtout que c'était soirée blacktie... @ +++