Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 18:40
Comment ça va mes fidèles ? Ca vous arrive de sortir un peu en ce moment?
Moi,j’essaie de m’y remettre, parce que quitte à habiter Paris, loin du grand air, des océans, et des plages ensoleillés, ben autant respirer un peu culture
 
Cette semaine, grosse reprise en main, j’ai vu 2 spectacles ! Wouallla, pour quelqu’un qui va au cinoch tous les 6 mois… Mais : spectacles notables, d’où la nécessité ressentie de faire ce petit post.
 
Je commence par ce qui me tient à cœur : le spectacle de Sophia Aram, Du plomb dans la tête.
La photo ne lui rend pas justice car en plus d’être hilarante, subtile, une actrice incroyable, elle est ravissante. Pff, y’en a qu’ont tout piqué à la naissance qu’on dirait !
 
Très subtil spectacle comique, en stand up, sur l’histoire de la mise en place d’une cellule psychologique dans une maternelle, suite au suicide de la maitresse ! Bang !!!
Non pas gloups ! Rien de malsain, c’est juste loufoque et bien barré. C’est d’une finesse et d’une drôlerie hors pair, en particulier, pour tous les profs ou parents qui reconnaissent certaines situations… hum, sensibles !
 
Sophia exécute une transformation de sa jolie personne en une dizaine de personnages, à mourir de rire et d’émotion.
La psy canadienne la transforme en séductrice irrésistible, puis la directrice psychorigide, la maman agent secret et nymphomane, le jeune reubeu de 12 ans tordant et émouvant, etc… Bref, on oublie Sophia pour son personnage qui fait une prestation d’actrice de dingue, tout son corps est tendu vers son personnage.
Je vous promets cette fille là, avec en plus son physique de jeune première, on n’a pas fini d’en entendre parler !
 
Moi j’y suis allée par hasard, alors vous mes fidèles, ayez la foi, foi en moi, et c’est jusqu’au 29 mars, Théatre Trevise, 14 rue de Trevise.
 
Si là c’était un plan de dernière minute, j’avais par contre bien calculé de voir la dernière pièce de Yasmina Réza, le Dieu du Carnage.
 
Parce qu’une nouvelle pièce de Yasmina Réza depuis son « Art » est toujours un peu un évènement. Qu’on soit fan ou détracteur, ses dialogues suivent le rythme d’une partie de ping pong, avec un sens de la réparti qui fait souvent sourire ou réfléchir.
Sauf que là, le sujet, hum, hum, comment dire ? Je n’arrive pas à rentrer dedans.
Là aussi une histoire de mioches : 2 couples qui se retrouvent pour discuter de la sanction à mettre en place contre l’enfant de l’un qui a bastonné celui de l’autre. Bilan : comme « faut pas toucher à mon môme », les adultes se pourrissent dans une mise en scène et des dialogues assez louff.
Oui, c’est drôle, ok. Mais j’ai pas trouvé ça délirant, ni si percutant.
Reste la prestation d’Isabelle Huppert, étonnamment rigolote et mignonne. Les 3 autres acteurs sont nickel, en particulier, mention pour l’avocat.
Bref, mon jugement prête à dire bien, mais sans plus. Cela dit, il semblerait que la salle comme certains de mes potes aient bien adhéré.
Donc, up to you. Et puis dire qu’on a vu une pièce de Yasmina Réza, ça le fait toujours dans les diners mondains mes chéris…
Le Dieu du carnage, de et mis en scène par Yasmina Reza. Avec Isabelle Huppert, Valérie Bonneton, André Marcon, Eric Elmosnino Théâtre Antoine, 14, bd de Strasbourg, Paris 10, jusqu'à fin avril.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie-hélène 31/03/2008 22:19

Sophia, c'est ma copine. En plus de tout ce que tu as déjà dit, elle est ultra sympa !

Material Girl 20/03/2008 10:30

Pierre Jean : T'es pas sur Paris?? Nan, mais faut que tu aille la voir, elle est incroyable!!

Pierre-Jean 19/03/2008 22:02

Je la trouve magnifique, quelqu'un à son numéro ?! @ +++